LA MYOPIE

 

C’est le trouble visuel le plus fréquent. Elle correspond à une mauvaise vision de loin mais une bonne vision de près (mais plus la myopie est forte et plus il faut rapprocher ce que l’on veut lire).

Elle est due dans la majorité des cas au fait que l’œil est plus long que la normale.

La cataracte peut également induire de la myopie. C’est pour cette raison que des personnes présentant une cataracte peuvent  se mettre à voir de près sans lunettes (en retirant leurs lunettes qui leur permettent de regarder au loin, télévision, conduite,etc.) alors qu’elles en étaient incapables auparavant.

Comment peut-on corriger ma myopie ?

La correction de votre myopie a pour but de modifier le trajet de l’image pour qu’elle converge vers la rétine.

Différentes solutions existent :

  • Par le port de lunettes ou de lentilles de contact.

  • En modifiant la courbure de votre cornée par une opération réalisée à l’aide d’un laser.

  • En retirant le cristallin et en le remplaçant par un implant (pour une personne de plus de 50 ans)..

  • En ajoutant un implant à l’intérieur de l’œil (en laissant le cristallin en place pour une personne jeune).​

La myopie est-elle héréditaire ?

Votre trouble de la vision est principalement dû à vos gènes. Il y a des familles de myopes, surtout pour les fortes myopies.

Mais la génétique ne fait pas tout. D’autres facteurs en cause sont discutés :

  • Des facteurs environnementaux : le travail sur écran, le travail scolaire, le nombre d’années de travail sollicitant la vision de près (écran d’ordinateur, lecture, travail de précision...). 

  • Le facteur racial : les personnes asiatiques seraient plus concernées par la myopie. 

L'œil peut être comparé à un appareil photo constitué d'un objectif (la partie avant de l'œil), d'une chambre noire (le globe) et d'un film sensible (la rétine au fond de l'œil).

L'objectif de l'œil est lui-même formé d'une lentille avant (la cornée), d'un diaphragme (la pupille de l'iris), et d'une lentille arrière (le cristallin). Le cristallin est déformable sous l'effet d'un muscle intraoculaire, ce qui permet d'accommoder pour faire la mise au point lors du passage de la vision de loin à la vision de près.

OEIL NORMAL

 

L'HYPERMETROPIE

 

C’est un peu l’inverse de la myopie. Elle se traduit par des difficultés à voir de près. A l’inverse, votre vue de loin est généralement assez bonne. Mais si l’hypermétropie est forte, votre vision de loin est mauvaise également.

Elle est due dans la majorité des cas à un oeil plus petit que la normale.

On différencie :

  • l’hypermétropie patente : on ne peut pas voir sans correction optique (lunettes ou lentilles de contact).

  • l’hypermétropie latente : si l’hypermétropie est faible ou modérée, on fait une mise au point de l’image, ce que l’on appelle l’accommodation, pour voir correctement. On peut donc voir sans lunettes mais cet effort visuel se fait avec des muscles, et comme tout effort musculaire, ça finit par entrainer une fatigue. Cette fatigue visuelle peut être à l’origine de maux de tête.

Comment peut-on corriger mon hypermétropie ?

Chez une personne jeune qui ne se plaint de rien, une faible hypermétropie ne se corrige pas. En revanche, si elle est forte, elle peut être corrigée par le port de lunettes, de lentilles de contact, ou par la chirurgie (au laser ou par la pose d’implant à l’intérieur de l’œil).

L'ASTIGMATISME

 

L’astigmatisme est un trouble de la vision lié à une anomalie de la courbure de la cornée. En cas d’astigmatisme, la cornée n’est pas comme une coupole parfaite mais déformée comme un ballon de rugby.

Cela se traduit par une vision imprécise et floue, quelle que soit la distance à laquelle se situe l’objet regardé. Ainsi, il est difficile de distinguer certains signes ou formes proches, comme le H et le N ou le 8 et le 0.

L’astigmatisme peut être associé à la myopie ou à l’hypermétropie.

L’astigmatisme est stable avec le temps. S’il évolue, il faut rechercher une maladie de la cornée appelée kératocône.

Comment peut-on corriger l’astigmatisme ?

Comme un astigmatisme évolue peu au cours de la vie, s’il est faible, il ne nécessite pas de correction.

En revanche, s’il est fort et s’il entraîne des troubles visuels, il doit être corrigé.

La correction peut être apportée par le port de lunettes, de lentilles de contact, ou par une opération au laser qui modifie la forme de la cornée. De plus, il existe maintenant des implants qui corrigent l’astigmatisme (quand on opère la cataracte, ou lors d’une chirurgie de forte myopie ou de forte hypermétropie associée à de l’astigmatisme avec pose d’un implant à l’intérieur de l’œil.)

LA PRESBYTIE

 

La presbytie apparaît entre 44 et 46 ans pour la majorité de la population. Elle est la conséquence d’une évolution naturelle de la vue. Elle apparait toujours à la même période que vous soyez myope, hypermétrope, ou astigmate. Contrairement à une idée reçue, les myopes sont presbytes au même âge que tout le monde, sauf que s’ils retirent leurs lunettes, ils pourront voir de près même à 70 ans.

Elle se caractérise par une difficulté à lire les petites lettres en vision de près. Concrètement, vous devez augmenter votre distance de lecture en éloignant votre livre ou votre journal, vous avez besoin de plus de lumière pour vous maquiller.

Cette situation s’explique par une diminution naturelle de la capacité d’accommodation de votre cristallin, c’est-à-dire de sa capacité à faire une mise au point tout comme le fait l’autofocus d’un appareil photographique. 

Elle progresse jusqu’à environ 60 ans, puis se stabilise. 

Comment peut-on corriger la presbytie ?

Elle peut se corriger par le port de lunettes, parfois par des lentilles de contact. Mais depuis quelques années, les techniques de chirurgies par laser donnent de très bons résultats.

 Polyclinique de l'Atlantique - Bd Charles Gautier- Bâtiment C- 44800 SAINT HERBLAIN